Accueil > Numéros parus : sommaires et résumés > « Médiations des savoirs. Regards critiques, approches plurielles » – (...) > Cédric TERRET, Julien MORLIER & Jacques MIKULOVIC « L’uchi-komi en (...)

jeudi 27 janvier 2000

Cédric TERRET, Julien MORLIER & Jacques MIKULOVIC « L’uchi-komi en judo à l’épreuve du discours des enseignants Un dispositif ancestral de médiation de techniques corporelles ou un simple exercice traditionnel ? » - Spirale 73 (2024)

Lire l’article

Résumé : L’uchi-komi est un dispositif utilisé en judo depuis plus d’un siècle pour l’enseignement des techniques de projection, c’est-à-dire des techniques qui permettent de faire chuter un adversaire sur le dos. Il possède à première vue les caractéristiques d’un dispositif de médiation d’objets culturels et de médiation de savoirs. Toutefois, les mouvements réalisés par les élèves en uchi-komi et ceux produits en contexte écologique d’opposition ou de combat divergent. Ces disparités gestuelles interrogent l’efficacité du dispositif et finalement les raisons de sa pérennité dans les leçons. Trois hypothèses sont explorées dans l’article : (1) malgré ces divergences, le dispositif est réellement efficace pour la transmission à la fois d’objets culturels et de savoirs moteurs, (2) le dispositif est utilisé par tradition, (3) le dispositif est exploité avec des objectifs autres que sa fonction théorique.
Mots-clefs : dispositif de médiation, objets culturels, savoirs moteurs, techniques, tradition, judo, enseignement.

The Uchi-komi in judo commented by teachers
An ancestral device of mediation of body techniques or a simple traditional ex-ercise ?

Abstract  : Uchi-komi is a device that has been used in judo for more than a century to teach throwing techniques, which are essential for successfully throwing an opponent. It initially appears to possess all the characteristics of a mediation device for both cultural objects and motor skills. However, the movements made by students during uchi-komi and those performed in an ecological combat situations show significant differences. These gestural disparities raise questions about the device’s effectiveness and its continued use in judo lessons. Three hypotheses are explored : (1) despite these differences, the device is actually effective for transmitting both cultural elements and motor skills essential for ecological combat situations, (2) the device is used traditionally, without questioning its pedagogical validity, (3) the device is employed for purposes other than its original theoretical function.
Keywords : mediation device, cultural objects, motor skills, techniques, tradition, judo, teaching.

Spirale - Revue de Recherches en Éducation – 2024 N° 73 (159-171)