AUGUET Gérard « De la discussion à visée philosophique à la situation idéale de parole » - Spirale 35 (2005)

Lire l’article

Résumé : Notre propos est ici de mettre en évidence les liens entre la pratique de la « philosophie pour enfants » à l’Ecole et l’émergence corrélative d’une « situation idéale de parole » telle que peut la définir Jürgen Habermas. Nous préciserons d’abord le cadre de la « philosophie pour enfants » pour en souligner la diversité des pratiques et des objectifs qu’elle recouvre et en induire notre hypothèse selon laquelle seul le maintien du caractère philosophique du genre « Discussion à Visée Philosophique » peut constituer un facteur d’unité, garant des ambitions des praticiens et, notamment, de ceux qui, à travers lui, visent prioritairement l’éducation à la citoyenneté. Nous confronterons ensuite les conditions idéales de l’échange, telles que nous les aurons préalablement mises au jour, à une organisation de l’activité, fondée sur l’existence d’un « dispositif » institutionnalisé et montrerons comment et à quelles conditions peut y advenir une « situation idéale de parole ». Enfin, nous référant à notre hypothèse initiale, nous proposerons que l’explicitation des réquisits inhérents à ce type d’interaction devienne l’un des objectifs de la « philosophie pour enfants ».
Mots-clés : Philosophie pour enfants, situation idéale de parole, éthique de la discussion, débat argumenté, socialisation démocratique.

Abstract Our presentation is to emphasize the links between the practice of the « children’s philosophy » at school and the correlative emergence of an « ideal communication action » such as defined by J. Habermas. First of all we will specify what the notion of « children’s philosophy » entails so as to underline the variety of practices and aims it implies, and infer our hypothesis according to which only the upholding of the philosophical nature of the « philosophically-minded discourse » may constitute a unifying factor, guaranteeing the ambitions of the practitioners and, specially, those who use it above all to obtain fully-accomplished citizens. Then we shall compare the ideal conditions of the exchange, such as revealed beforehand with an organization of the activity based on the existence of an institutionalized « system » and we shall show how and under what conditions an « ideal communication action » may occur. Finally, with reference to our initial hypothesis, we’ll suggest the clarification of the requisites inherent in this sort of interaction becomes one of the aims of the « children’s philosophy ».
Keywords : children’s philosophy, ideal communication action, discourse ethics, argumentation, democratic socialization.

SPIRALE - Revue de Recherches en Éducation - 2005 N° 35 (37-47)

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0