CREUZET Véronique et PASA Laurence "L’écriture inventée : que signifie écrire une lettre pour une syllabe ?" - Spirale 44 (2009)

Résumé : Certains enfants écrivent une lettre par syllabe (écriture unitaire). On suppose que cette lettre peut correspondre à une syllabe ou à un phonème : l’enfant, conscient de la nécessité d’un traitement phonémique, ne le réaliserait que partiellement. 144 enfants de grande section de maternelle ont écrit six phrases. Les syllabes cibles présentent trois structures syllabiques différentes. Écrire une lettre par syllabe est la réponse la plus fréquente mais n’est pas la seule ; cette lettre renvoie le plus souvent à un traitement syllabique, mais résulte parfois aussi d’un traitement phonémique partiel. La majorité des enfants dont l’écriture est unitaire procèdent de façon exclusivement syllabique et les autres effectuent parfois un traitement syllabique et parfois un traitement phonémique partiel.
Mots-clés : Écriture inventée – Structure syllabique – Hypothèse syllabique – Traite-ment phonémique partiel.

Abstract : Some children spell each oral syllable with a single letter. It is supposed that such spelling codes a syllable or a phoneme : conscious of the need for a phonemic treatment, the child only partially carries through. 144 preschool children (4-5 years old) wrote six sentences with target syllables from three different syllabic structures. Spelling a single letter for one syllable is not the only one. Most often the single-letter spelling indicates a syllabic treatment, but at times also results from a partial phonemic treatment. Most of the children with single-letter spelling always proceed in a syllable-driven manner ; the others sometimes use a syllabic treatment and sometimes a partial phonemic treatment.
Keywords : Invented spelling – Syllabic structure – Syllabic hypothesis – Partial phonemic treatment.

SPIRALE - Revue de Recherches en Éducation – 2009 N° 44 (31-47)

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0