LE MAREC Joëlle « L’usage et ses modèles : quelques réflexions méthodologiques » - Spirale 28 (2001)

Lire l’article

Résumé : Cet article tente propose de discuter de la notion d’usage sur la base suivante : la notion d’usage s’est développée en sciences humaines dans un contexte très particulier : celui de la « résistance » à une lecture de l’insertion sociale des nouvelles technologies en terme de phénomène socioéconomique et de rapports de pouvoir. Les démarches très qualitatives centrées sur les pratiques, sur la construction des significations et des savoirs, se sont multipliées ces dix dernières années. La notion de représentations sociales est selon nous au cœur de ce mouvement, elle place les phénomènes liés à l’usage dans le champ des savoirs sociaux. Pourtant, les implications du recours à la notion de représentations sociales n’ont pas toujours été poussées dans leur logique : on le sent clairement dans le détail des études empiriques qui ont été menées sur les TIC en milieu muséal. Cette notion déplace selon nous la manière d’aborder les usages à partir de questions propres à des disciplines, elle ouvre sur la complexité des phénomènes de circulation des savoirs sociaux.
Mots-clés : Usages - Représentations sociales - Technique - Musées - Cédéroms - Réseaux - Communica-tion.

Abstract : We try here to discuss how research about the uses of technologies moved in the last years, from questions like : do we learn better with technologies ? Or : how technologies determine evolutions of society ? to other questions, about com-plexity of construction of social knowledge. Qualitative research, based on a diversity of local situations (for example what happens in musems, in libraries, at home ?), was very important in this evolution.
Keywords : User’s activity - Social representation - Technology - Museum, cdrom - Network.

SPIRALE - Revue de Recherches en Éducation - 2001 N° 28 (105-122)

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0