KOLIOPOULOS Dimitris et RAVANIS Konstantinos "Réflexions méthodologiques sur la formation d’une culture concernant le concept d’énergie à travers l’éducation formelle" - Spirale 26 (2000)

Résumé : L’un des buts principaux de la communauté éducative et des différents services culturels, aujourd’hui, est la transmission d’une culture de l’énergie auprès d’un public général comprenant aussi les élèves. Deux mécanismes peuvent la mettre en œuvre : le mécanisme de la vulgarisation scientifique et le mécanisme de l’enseignement formel basé sur un curriculum scientifique. Le premier paraît être plus attrayant et plus facile à faire fonctionner, surtout avec des élèves moins âgés, mais il conduit difficilement à un savoir certain et fonctionnel concernant le concept de l’énergie. D’autre part, on pourrait se demander si le curriculum scientifique peut proposer une culture de l’énergie qui fonctionnera dans la vie de tous les jours et, en même temps, répondre au critère de la construction d’un savoir sur l’énergie certain et fonctionnel. Dans cette étude, nous allons présenter la nature et les caractéristiques d’une classification des curricula scientifiques concernant l’enseignement de l’énergie dans le cadre de l’éducation obligatoire. Cette classification, produit d’une recherche empirique, comporte trois types de conceptions curriculaires : la conception « traditionnelle », la conception « innovante » et la conception « constructiviste ». La classification à laquelle nous nous référons n’est autre qu’un regroupement de conclusions provenant de l’analyse empirique du contenu d’une série de projets d’enseignement précis de divers pays, qui constituent des approches connues et validées. Enfin, nous allons discuter si et comment les trois types de conceptions curriculaires contribuent à la transmission d’une culture de l’énergie aux élèves dans le cadre de l’éducation formelle.
Mots-clefs : Didactique des sciences physiques, éducation formelle, culture scientifique, énergie.

Abstract : One of the main aims of the educational community nowadays is the dissemination of an « energetical » culture to a general public, including students. There are two mechanisms that could effectuate this dissemination : the mechanism of scientific popularization, and the mechanism of formal teaching based on a scientific curriculum. The first seems to be more attractive and easier to implement, especially with younger students, but it is difficult to lead to a solid and functional knowledge concerning the concept of energy. One might wonder, on the other hand, whether the scientific curriculum could establish an « energetical » culture that would be effective in everyday life, and would provide at the same time a firm and functional knowledge. In this paper we will present the nature and the characteristics of a classification of the scientific curricula, concerning the instruction of the concept of energy, in the elementary education. This classification, which is the product of an empirical research, comprises three types of curricular conceptions : the « traditional » conception, the « innovative » conception, and the « constructivist » conception. The classification to which we will refer is an amagalm of the conclusions drawn from an empirical research of the content of a number of well-known educational projects across different countries. Finally, we will discuss whether and, if the answer is positive, how, the three types of curricular conceptions contribute to the dissemination of an « energetical » culture to students within the context of formal education.
Keywords : Science education, formal education, scientific culture, energy.

SPIRALE - Revue de Recherches en Éducation - 2000 N° 26 (73-86)

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0