DELPY Françoise « L’enseignement-apprentissage de l’allemand au cycle 3 : quand l’enseignante est une locutrice native » - Spirale 38 (2006)

Lire l’article

Résumé : En langue étrangère, la formation linguistique initiale et continue des enseignants, non natifs dans leur immense majorité, est extrêmement ambitieuse, exigeante et coûteuse : le modèle implicite reste « le » locuteur natif. Mais quel est l’impact de la langue, de l’agir verbal de l’enseignant sur les apprentissages des élèves ? Contribuer à définir plus précisément et sans doute à réévaluer cette composante linguistique en la situant dans un ensemble dynamique plus large que l’on pourrait nommer « compétence à enseigner une langue étrangère », tel est l’objectif d’une recherche dont l’article qui suit expose la première étape, à savoir l’analyse contrastive de l’agir verbal de deux enseignantes d’allemand, l’une native l’autre non. Le niveau d’enseignement retenu est le premier auquel l’enseignement-apprentissage d’une langue étrangère est actuellement obligatoire en France : le cycle 3 de l’école primaire (apprenants de 8-10 ans).
Mots-clés : Ecole élémentaire - langues vivantes étrangères - didactique scolaire - apprentissage guidé - comportement verbal - effet-maître.

SPIRALE - Revue de Recherches en Éducation - 2006 N° 38 (141-150)

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0