CRAHAY Marcel "Observer, réguler, conceptualiser et échanger : quatre axes pour une formation pratique des enseignants" (Spirale 8 - 1992)

Tout système de formation des maîtres repose sur une conception du "bon enseignant" ainsi que sur une théorie de l’apprentissage.
En Belgique, le modèle de formation le plus courant vise principalement à installer des savoirs et des habiletés. Tout est en quelque sorte organisé comme s’il était supposé que les étudiants vont stocker définitivement les savoirs enseignants et les habiletés exercées. Cette pratique relève d’une perspective associationniste (non déclarée) en ce sens que les apprentissages théoriques et pratiques sont rarement reliés et que la formation pratique correspond à une juxtaposition d’entraînements spécifiques. Bref, il est supposé que cette accumulation d’ingrédients constituera une formation optimale et durable.
Face à ce modèle, dont les assises théoriques sont de plus en plus contestées, il devient nécessaire de développer des modèles congruents avec des fondements théoriques plus actuels - notamment - le constructivisme piagétien. Au lieu de faire la liste des compétences requises par l’enseignement, il est peut-être plus important de définir pour les maitres un mode de fonctionnement optimal.

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0