WATERLOT Ghislain « La tolérance et ses limites : un problème pour l’éducateur » - Spirale 21 (1998)

Lire l’article

Résumé : La tolérance fait aujourd’hui l’objet d’une sorte de consensus. Mais à y regarder de près, elle est souvent comprise très partiellement. Nombreux sont ceux qui affirment inconditionnellement la tolérance sans s’apercevoir qu’en l’absence de limites, cette vertu est à la fois dangereuse et absurde. Dans cet article, on s’efforce d’expliquer la nécessité de la présence des limites, à l’encontre des thèses soutenues par Clément Rosset. On montre ensuite sur quoi repose la tolérance, à savoir l’admission, toujours pénible quand on n’est pas soi-même indifférent à toutes les valeurs, des conséquences de la liberté reconnue à autrui. La mission de l’éducateur est donc double : susciter le sens des limites - ou de l’intolérable - et apprendre à reconnaître la liberté d’autrui.
Mots-clés : tolérance, limite, responsabilité, liberté, indifférence, relativisme, respect (respect), violence, valeurs, droits de l’homme.

SPIRALE - Revue de Recherches en Éducation - 1998 N° 21 (183-190)

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0