Accueil > Articles téléchargeables > TROGER Vincent « Un éclairage historique sur la professionnalisation du (...)

TROGER Vincent « Un éclairage historique sur la professionnalisation du métier d’enseignant : l’expérience de l’enseignement professionnel » - Spirale 13 (1994)

Lire l’article

Résumé : L’enseignement professionnel a été dès son origine (1940-1950) confronté à la nécessité de professionnaliser la fonction enseignante, notamment en enseignement général : son ambition de former à la fois « l’homme, le travailleur et le citoyen » l’obligeait à mettre en œuvre une pédagogie originale et rigoureuse qui requérait un professionnalisme certain de la part des enseignants. Mais cette professionnalisation reposait sur un système de valeurs alors largement partagé par la communauté enseignante des centres d’apprentissage, et qui faisait du travail ouvrier la référence morale et identitaire de la formation délivrée. Dès lors qu’à partir des années soixantes cette référence au travail ouvrier a été remise en cause par une partie des enseignants et, de ce fait, l’identité ouvrière dévalorisée, les pratiques pédagogiques sont restées marquées par une professionnalisation parfois très marquée, mais dispersées dans de multiples directions. L’expérience de l’enseignement professionnel rappelle donc que l’effort de professionnalisation des enseignements ne peut se substituer à une réflexion sur le sens que la société veut donner à l’éducation qu’elle transmet, sauf à masquer provisoirement la réalité sociale.
Mots clefs : enseignement professionnel, enseignant, professionnalisation.

Abstract : From its very beginning (1940-1950) vocational teaching has been confron¬ted to the necessity of « professionalising » teaching functions, particularly as far as general education was concerned. It had the ambition of making at the same time « a man and a worker as well as a citizen », which compelled teachers to create an original and strict pedagogy, which required a sound professionalisation of teachers. Such a professionalisation was based on a system of values, then widely shared by the teaching community in training centres (or apprenticeship centres), and wich made « craftsmanship » the moral reference and identity of this type of training. But, in the sixties, when some teachers started to question this reference to a « worker’s craftmanship », being a workman was no longer valued. Teaching practises are still characterized by highly modernistic professionalisation, but they have spread into many different directions, since they no longer refer to a common system of values. The experience of vocational teaching shows that any effort to professionalise tea¬chers cannot avoid reflecting on the social meaning of education ; otherwise it hides social reality.
Keywords : vocational teaching, professionalization, teachers.

SPIRALE - Revue de Recherches en Éducation - 1994 N°13 (113-128)

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0