Accueil > Articles téléchargeables > SOLÈRE-QUEVAL Sylvie « L’intégration scolaire des enfants et adolescents (...)

SOLÈRE-QUEVAL Sylvie « L’intégration scolaire des enfants et adolescents handicapés : une question “transversale" » - Spirale 12 (1994)

Lire l’article

 [1] Résumé : La législation française fait obligation de maintien des personnes handicapées dans leur milieu ordinaire chaque fois que cela est possible. En conséquence tout futur maître, du premier comme du second degré, doit être préparé à accueillir dans sa classe un élève handicapé. Un tel accueil requiert plus que de la bonne volonté, il suppose information et formation. Le risque est toujours celui de la stigmatisation. Une réflexion sur l’idée d’intégration et ses enjeux permettrait à tous d’éviter trop d’erreurs et de se préparer à la rencontre toujours déstabilisante de cet autre qu’est le handicapé. Cette formation devrait aussi être professionnelle : formation à la collaboration avec des personnels non enseignants, formation à l’analyse des situations d’enseignement. Dans la mesure où la présence d’un élève handicapé ne fait que révéler au grand jour les questions implicites que pose tout acte d’enseignement, une formation à l’intégration serait pleinement une formation générale professionnelle.
Mots-clefs : AIS, intégration, handicap, handicapé, altérité, respect, coopération, formation générale. « 

Abstract : According to french legislation, it’s an obligation to maintain handicapped persons in their ordinary environment whenever it’s possible. Consequently every teacher has to be trained for welcoming handicapped pupils in his form. Goodwill is not enough to prepare that welcome, inquiry and training are required in order to avoid stigmagtizing the pupils. Reflecting on mainstreaming and its meaning could prevent making too many mistakes and prepare the meeting with handicapped people which is always disturbing. This training should be a professional one : training to co-operate with non-teaching staff, training to analyse teaching’s situations. Because a handicapped pupil shows clearly questions which are most of time implicit in ordinary teaching, a training for integration should be really a general professional training.

SPIRALE - Revue de Recherches en Éducation - 1994 N°12 (147-158)

Notes

[1