JONNART Philippe et LAVEAULT Daniel "Comment 80 élèves de la fin du secondaire perçoivent-ils une tâche de physique ?" - Spirale 10-11 (1993)

La recherche décrite en ces lignes suggère une démarche originale d’analyse de la perception de la tâche par l’élève. Affirmer l’importance de la représentation de la tâche par l’élève est devenu un truisme ! Peu de travaux décrivent comment appréhender cette représentation. Nous proposons dans les lignes qui suivent, non pas une méthodologie spécifique pour analyser ce type de représentation, mais bien une recherche portant sur la problématique de l’autoperception de la familiarité de la tâche par l’élève lui-même.
Cette étude s’inscrit dès lors dans le courant des recherches sur la perception de la tâche par l’élève. Plus spécifiquement, nous avons cherché à déterminer si les élèves d’une même classe sont capables d’autoévaluer avec fidélité la familiarité d’une tâche qui leur est proposée. Les résultats obtenus confirment que les élèves s’entendent entre eux pour juger de la familiarité d’une situation didactique et que les indicateurs sur lesquels ils se prononcent sont suffisamment homogènes pour permettre le calcul d’un indice composite, le facteur K.

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0