PÉRIER Pierre « De l’individu et des violences à l’école. L’expérience des professeurs débutants » - Spirale 37 (2006)

Lire l’article

Résumé : Les débuts dans le métier sont marqués pour les jeunes enseignants par une confrontation à des publics et à des types de comportements qu’ils méconnaissent pour la plupart. La double exigence de mise au travail des élèves et de construction d’une autorité, nécessite un engagement personnel et relationnel au-delà des rôles institués et des formes codifiées du rapport pédagogique. L’espace d’indétermination et d’imprévisibilité des situations dont la complexité ne se réduit pas à la définition des contextes d’établissements ou des types d’élèves met en jeu des schèmes de perception, d’interprétation et d’action différents selon les acteurs et qui sont à la source de malentendus, de conflits de sens et d’effets de violence, principalement d’ordre verbal et symbolique. La mise à l’épreuve de soi qu’exprime le sentiment d’exercer un métier à risque incline à chercher le soutien de l’équipe mais il ne suffit pas. Un travail sur soi et en particulier sur son rapport à l’autorité nécessitant, non sans paradoxe, de « se faire violence », est de nature à favoriser l’établissement de conditions d’enseignement que le modèle éducatif idéalisé et en partie intériorisé portait à exclure.
Mots-clés : Individu, contexte, effet de violence, autorité, collectif.

Abstract : Young teachers in first post are confronted by students and by behaviours to which, for the most part, they are unaccustomed. The dual exigency of getting the students to work and of asserting one’s authority calls for a commitment, both personal and relational, which goes beyond the given roles and norms of a pedagogical relationship. The uncertainty and the unpredictability of situations whose complexity cannot be reduced to definitions of institutional contexts nor to different types of students, calls into play the perceptive, interpretative and reactive schemas of each person involved, which are the source of misunderstandings, conflicts of interpretation and violent outcomes, mostly verbal and symbolic. This testing out of oneself which goes with the feeling of exercising a hazardous profession makes teachers look for team support, but this is not sufficient in itself. A critical reflection of oneself and especially of one’s own attitude to authority, even paradoxically at the risk of being ’self aggressive’ is one of the ways of creating the teaching conditions which the idealized and partly internalised educative model tends to exclude.
Keywords : Individual, context, effect of violence, authority, collective.

SPIRALE - Revue de Recherches en Éducation - 2006 N° 37 (123-135)

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0