DEBARBIEUX Éric « Pourquoi pas une bonne fessée ? » - Spirale 37 (2006)

Lire l’article

Résumé : Cet article examine la permanence du châtiment corporel dans les écoles, qui possède une réalité légale dans certains pays et demeure pratiqué dans bien des pays où il est légalement interdit. Le châtiment corporel est souvent justifié (en Occident comme en Orient) par une tradition culturelle ou religieuse, il est en tout cas considéré comme une fatalité. Le caractère « traditionnel » est remis en cause par une étude empirique menée dans un pays africain. Il semble y avoir bien plus « choix éducatif » que tradition. L’efficacité supposée du châtiment corporel est réexaminée, en particulier dans la corrélation entre victimation par le maître et victimation par les pairs.
Mots-clés : Violence à l’école, châtiment corporel, effet-établissement, tradition éducative, éducation comparée, Afrique.

Abstract : This paper examines the permanence of corporal punishment in schools, which has a legal reality in some countries, and which is always practised in many countries where it is legally forbidden. Corporal punishment is often justified, in Western or Eastern countries, by a cultural or religious tradition. It is considered as a fatality. This « traditional » caracterization is criticized by an empirical study conducted in one African country. It seems that there is much more an « educative choice » than a tradition. The efficiency of corporal punishment is also examined, especially the correlation between victimization by teacher and victimization by peers.
Keywords : Violence in school, corporal punishment, effective-school literature, educational tradition, comparative education, Africa.

SPIRALE - Revue de Recherches en Éducation - 2006 N° 37 (83-95)

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0