GAILLARD Bernard « Adolescents violents ou délinquants, une clinique de l’histoire et de l’actualité d’un rapport au contexte » - Spirale 37 (2006)

Lire l’article

Résumé : De nombreux auteurs étudient la personne délinquante sous l’angle de sa carrière ou de sa structure psychopathologique. Les adolescents violents ont pu élaborer des traumatismes psychiques et émotionnels à partir de milieux de vie difficile : violences parentales, manques matériels et affectifs, alcoolisme, séparations, morts ou accidents. Notre étude sur quinze jeunes adolescents de Centre Educatif Renforcé fait émerger les répétitions con¬textuelles et psychiques opérées dans leur parcours de vie, répétitions qui doivent pouvoir se lire dans les actes délinquantiels, mais aussi dans leurs rapports aux autres contextes institutionnels, tant l’école, que les entreprises, le voisinage, les groupes de pairs... Les résultats de la recherche analysent la spécificité de leurs rapports avec leur famille, notamment le vécu d’humiliation, et les mécanismes identificatoires. Le rapport de ces adolescents avec l’institution scolaire s’inscrit dans une conflictualité permanente avec passages à l’acte et décrochage précoce, exclusion scolaire. Ils témoignent d’un vécu de violence avec les groupes adolescents et d’un rejet de prises en charge psychologiques. Leur rencontre avec l’institution policière et judiciaire est une expérience singulière qui laisse des traces. L’analyse montre quatre types de fonctionnement psychique particuliers chacun correspondant à une problématique particulière : la violence de l’Eros avec les adolescents impliqués dans une affaire de viol, la violence du Logos avec des adolescents impliqués dans des affaires de vols ou de stupéfiants, la violence de l’identité ou violence de l’identité désespérante avec des adolescents impliqués dans des agressions physiques, la violence de Thanatos correspondant à autre type d’adolescent caractérisé par l’idée d’avoir été empêché de suivre un type de scolarité.
Mots-clés : Violence, parcours psychique, humiliation, logos, eros.

Abstract : Many authors study the delinquent person under the angle of its career or its psychopathological structure. The teenagers violent one could work out psychic and emotional traumatisms starting from mediums of difficult life : parental violences, material and emotional lacks, alcoholism, separations, died or accidents. Our study relating to the teenagers of Centre Educatif Renforcé, show the contextual and psychic repetitions operated in their course of life, repetitions which must be able to be read in the acts délinquantiels, but also in their reports/ratios with the other institutional contexts, so much the school, which the companies, the relations with the neighbors, groups of pars... The analysis shows four particular types of psychic operation among this experimental group, each one corresponding to particular problems : that of the violence of the Eros with the teenagers implied in a business of rape ; that of the violence of the Logos with teenagers implied in businesses of flights or narcotics ; that of the violence of the identity or violence of the identity despairing with teenagers implied in physical aggressions ; that of the violence of Thanatos corresponding to another type of teenager characterized by the idea to be prevented from following a type of schooling.
Keywords : Violence, psychic course, humiliation, logos, eros.

SPIRALE - Revue de Recherches en Éducation - 2006 N° 37 (23-37)

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0