ROMERO Ricardo « Enseigner la "méthode expérimentale" » - Spirale 5 (1991)

Lire l’article

Traditionnellement on débute le cours de Sciences Physiques en École Normale, en confrontant les Normaliens à une situation de recherche. Par exemple, on leur demande de réaliser de « gros » cristaux de sulfate de cuivre, à partir d’une poudre de ce produit. Le but de cette activité est de leur faire prendre conscience des problèmes que pose la démarche expérimentale. Ainsi se pose-t-on un certain nombre de questions :
- Comment BIEN faire une observation ?
- Que prouve une observation ?
- Que peut-on conclure d’une expérience ?
- Comment BIEN faire une expérience ?

D’autres activités permettent de s’interroger sur la nature des théories en Physique. C’est pour certains Normaliens un sujet d’indignation, que de voir comment des théories sont abandonnées. Pourquoi ?
Dans cet article, j’ai voulu donner des éléments de réponse à ces questions. Il est constitué de deux parties. Dans la première, on trouvera la réponse des épistémologues aux questions précédentes. J’ai mis l’accent sur des problèmes qui semblent mal connus des Normaliens. C’est-à-dire le problème fondamental de l’induction, et la nature de ce que l’on appelle la logique. Cette première partie traite de trois sujets :
- l’OBSERVATION
- l’EXPÉRIMENTATION
- les THÉORIES

La seconde partie tire des conclusions de l’étude précédente sur le plan pédagogique. J’essaie également de situer l’enseignement des Sciences Physiques dans le cadre de cet enseignement.

Sommaire Spirale 5

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0