MARCOIN Francis "Le texte est un système paresseux" (Spirale 1 - 1989)

« Lire, c’est comprendre » : sur ce principe du moins, les nouvelles Instructions Officielles pour l’École (1985) ne risquent guère d’être discutées. Pourtant, elles n’offrent rien qui puisse faire comprendre ce que comprendre veut dire, lacune d’autant plus regrettable que les outils scolaires disponibles (manuels, fichiers de lecture individuelle, exercices implantés sur ordinateur) confondent généralement la compréhension avec la perception, la simple prise d’informations et la mémorisation, elle-même considérée comme pure restitution du texte ou de fragments du texte. Bien entendu, ces diverses activités ne sont pas sans rapport avec la saisie du sens, et peuvent même fusionner avec elle dans des situations extrêmement simples, comme par exemple, la réception d’un message très court et exclusivement informatif. Mais dès que ce message prend une certaine ampleur, dès qu’il porte la marque d’une subjectivité - celle de l’auteur, celle des personnages mis en scène -, il exige un traitement par lequel, s’éloignant d’une simple situation d’enregistrement, le lecteur devient producteur de langage.

Voir le sommaire de Spirale 1

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0