HAEUW Frédéric "Construction des savoires et construction identitaire - le pari de l’autoformation" - Spirale HS3 (1999)

Lire l’article

La question que nous traiterons est « en quoi et comment l’Atelier de Pédagogie Personnalisée (A.P.P.) favorise l’accès au savoir, et quels sont les éléments de son organisation pédagogique qui, de ce point de vue, le distinguent explicitement d’autres dispositifs de formation ? ».

Cette question est vaste et suppose que l’on précise la notion même de savoir. Dans son ouvrage, L’école pour apprendre, Astolfi distingue le savoir de la connaissance par le caractère objectivant du savoir, par rapport au caractère fondamentalement subjectif de la connaissance. Le passage de la connaissance au savoir se fait selon lui par une rupture épistémologique qui nécessite « d’abandonner le confort de la certitude intime, de s’affranchir de l’expérience première en construisant et en s’appliquant à soi-même un cadre conceptuel rigoureux. »
De quelles « ruptures » s’agit-il en ce qui concerne l’A.P.P. ? On peut considérer qu’il en existe de deux types : rupture sur le savoir disciplinaire d’une part, et rupture sur le savoir sur soi-même d’autre part.
article 164

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0