Accueil > Articles téléchargeables > Marie-Claude Boudreau et Martin Montour « Le retour d’expérience comme (...)

Marie-Claude Boudreau et Martin Montour « Le retour d’expérience comme dispositif de formation à l’éthique. Une pratique réflexive pour le déploiement de la compétence éthique des acteurs et des organisations » - Spirale 61 (2018)

lundi 3 décembre 2007, par administrateur

Résumé : En tant que dispositif de formation à l’éthique en milieu de travail, la rétroaction peut être mobilisée dans une perspective normative et dans des approches de l’éthique du sujet, visant l’amélioration et la conformité des comportements et des pratiques aux normes, aux valeurs, aux principes ou à d’autres idéaux organisationnels ou professionnels. Le retour d’expérience (rétroaction éthique), mobilisé dans une perspective réflexive et pragmatiste nous semble toutefois plus prometteur et productif en termes d’apprentissage et de capacitation des acteurs. Plutôt que d’être instrumentalisé pour garantir l’intégrité et la conformité des employés, il vise un triple apprentissage, individuel, collectif et organisationnel, participant ainsi d’un environnement capacitant (Arnoud & Falzon, 2013). C’est ce que nous entendons discuter dans cet article, en comparant le débriefing technique et le retour d’expérience, deux modèles de rétroaction développés et expérimentés au sein d’un important service de police québécois.
Mots-clefs : retour d’expérience, éthique réflexive, capacitation, rétroaction, débriefing, capabilité, environnement capacitant.

Abstract : Debriefing, as a workplace ethic’s training device, can be mobilised in a normative perspective (e.g. duty-based ethics) or in a subject-oriented (e.g. care, virtue, or clinical ethics). They both aim at behavior improvement and compliance with the organisational standards, values, principles or other organizational or professional ideals. From our perspective, the return on the experience based on a reflective and pragmatist perspective however seems to be more effective and productive both in terms of learning and empowerment. Rather than being exploited to guarantee the employee’s compliance and integrity, it seeks for individual, collective and organisational learning thus forging an enabling environment (Arnoud & Falzon, 2013). This is what we intend to discuss in the article by comparing two types of debriefing (return on experience and technical debriefing) developed and experimented within an important police department in Québec, Canada.
Keywords : return on experience, ethical competence, reflexive ethics, empowerment, debriefing, capabilities, enabling environnement.

Spirale - Revue de Recherches en Éducation – 2018 N° 61 (83-97)

Marie-Claude Boudreau et Martin Montour « Le retour d’expérience comme dispositif de formation à l’éthique. Une pratique réflexive pour le déploiement de la compétence éthique des acteurs et des organisations » - Spirale 61 (2018)

Résumé : En tant que dispositif de formation à l’éthique en milieu de travail, la rétroaction peut être mobilisée dans une perspective normative et dans des approches de l’éthique du sujet, visant l’amélioration et la conformité des comportements et des pratiques aux normes, aux valeurs, aux principes ou à d’autres idéaux organisationnels ou professionnels. Le retour d’expérience (rétroaction éthique), mobilisé dans une perspective réflexive et pragmatiste nous semble toutefois plus prometteur et productif en termes d’apprentissage et de capacitation des acteurs. Plutôt que d’être instrumentalisé pour garantir l’intégrité et la conformité des employés, il vise un triple apprentissage, individuel, collectif et organisationnel, participant ainsi d’un environnement capacitant (Arnoud & Falzon, 2013). C’est ce que nous entendons discuter dans cet article, en comparant le débriefing technique et le retour d’expérience, deux modèles de rétroaction développés et expérimentés au sein d’un important service de police québécois.
Mots-clefs : retour d’expérience, éthique réflexive, capacitation, rétroaction, débriefing, capabilité, environnement capacitant.

Abstract : Debriefing, as a workplace ethic’s training device, can be mobilised in a normative perspective (e.g. duty-based ethics) or in a subject-oriented (e.g. care, virtue, or clinical ethics). They both aim at behavior improvement and compliance with the organisational standards, values, principles or other organizational or professional ideals. From our perspective, the return on the experience based on a reflective and pragmatist perspective however seems to be more effective and productive both in terms of learning and empowerment. Rather than being exploited to guarantee the employee’s compliance and integrity, it seeks for individual, collective and organisational learning thus forging an enabling environment (Arnoud & Falzon, 2013). This is what we intend to discuss in the article by comparing two types of debriefing (return on experience and technical debriefing) developed and experimented within an important police department in Québec, Canada.
Keywords : return on experience, ethical competence, reflexive ethics, empowerment, debriefing, capabilities, enabling environnement.

Spirale - Revue de Recherches en Éducation – 2018 N° 61 (83-97)

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0