Accueil > Articles téléchargeables > Georges MASCLET « ELEMENTS DE REFLEXION SUR LA FONCTION DE PSYCHOLOGUE (...)

Georges MASCLET « ELEMENTS DE REFLEXION SUR LA FONCTION DE PSYCHOLOGUE SCOLAIRE » – Spîrale 8 (1992)

mercredi 18 novembre 1992, par administrateur

Lire l’article

La loi du 25 juillet 1985 relative à la protection du titre de psychologue
avait ouvert de grands espoirs à toute une catégorie de professionnels
utilisant le référent théorique de la psychologie comme support
à leur pratique professionnelle. Hélas, les décrets d’application de cette
loi, parus le 22 mars 1990, ont énormément déçu ces professionnels qui
les avaient attendus pendant presque cinq ans. En effet, ces derniers
souhaitaient que ne puissent faire usage du titre que des psychologues
recrutés avec un DESS ou un DEA.
Le ministère de l’Education Nationale qui emploie 8000 psychologues
(5 000 conseillers d’orientation et 3 000 psychologues scolaires),
soit plus de la moitié des psychologues actuellement recensés, en a convenu
autrement.
Il est le seul ministère à recruter les professionnels dont il a besoin
sur la base de formations et de diplômes universitaires spécifiques (le
diplôme d’Etat de Conseiller d’Orientation psychologue et le diplôme
d’Etat de Psychologue Scolaire).
Si la conception du diplôme d’Etat de Conseiller d’Orientation Psychologue
s’aligne sur celle des DESS, il n’en va pas de même pour le diplôme
d’Etat de Psychologues Scolaires qui reste très spécifique.
En effet ce diplôme ne peut être obtenu que par des instituteurs
ayant :
- une licence de psychologie,
- suivi un cursus complet de formations d’instituteur en IUFM,
- accompli trois années de services dans l’Education en tant qu’instituteur,
- une année de stage de psychologie scolaire.

Georges MASCLET « ELEMENTS DE REFLEXION SUR LA FONCTION DE PSYCHOLOGUE SCOLAIRE » – Spîrale 8 (1992)

Lire l’article

La loi du 25 juillet 1985 relative à la protection du titre de psychologue
avait ouvert de grands espoirs à toute une catégorie de professionnels
utilisant le référent théorique de la psychologie comme support
à leur pratique professionnelle. Hélas, les décrets d’application de cette
loi, parus le 22 mars 1990, ont énormément déçu ces professionnels qui
les avaient attendus pendant presque cinq ans. En effet, ces derniers
souhaitaient que ne puissent faire usage du titre que des psychologues
recrutés avec un DESS ou un DEA.
Le ministère de l’Education Nationale qui emploie 8000 psychologues
(5 000 conseillers d’orientation et 3 000 psychologues scolaires),
soit plus de la moitié des psychologues actuellement recensés, en a convenu
autrement.
Il est le seul ministère à recruter les professionnels dont il a besoin
sur la base de formations et de diplômes universitaires spécifiques (le
diplôme d’Etat de Conseiller d’Orientation psychologue et le diplôme
d’Etat de Psychologue Scolaire).
Si la conception du diplôme d’Etat de Conseiller d’Orientation Psychologue
s’aligne sur celle des DESS, il n’en va pas de même pour le diplôme
d’Etat de Psychologues Scolaires qui reste très spécifique.
En effet ce diplôme ne peut être obtenu que par des instituteurs
ayant :
- une licence de psychologie,
- suivi un cursus complet de formations d’instituteur en IUFM,
- accompli trois années de services dans l’Education en tant qu’instituteur,
- une année de stage de psychologie scolaire.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0