CORBIN-MÉNARD Jocelyne

« Comparaison des métiers de school librarians japonais et français.

Vers la caractérisation des contours de la fonction enseignante contemporaine » –

Spiral-E (2016)

Lire l’article

Résumé : Le Japon et la France ont doté leur système éducatif de bibliothèques scolaires et de métiers associés. Cette étude comparative des tâches du bibliothécaire enseignant japonais et du professeur documentaliste français révèle cependant que leur fonction enseignante relève de paradigmes plutôt dissonants. Au Japon, ce professeur de discipline titulaire d’une certification complémentaire développe principalement son activité au service du collectif, par des formes d’action indirectes. Son travail s’articule avec celui du bibliothécaire scolaire, personnel non enseignant. Ses tâches spécifiques consistent principalement en coordination et en formation des autres professeurs. En France, ce professeur sans discipline bénéficiant d’une formation propre comparable à celle des autres enseignants articule davantage des formes d’action indirectes à des formes d’action directes dirigées vers les élèves. Responsable du CDI, il peut créer les conditions pour optimiser les bienfaits de l’« entracte », ce temps entre les cours caractéristique des emplois du temps des collégiens et lycéens. Maître d’œuvre, il interagit avec toute la communauté éducative pour faciliter l’ouverture de l’établissement et l’acquisition par tous les élèves d’une culture de l’information et des médias.
Mots-clés : France, Japon, professeur documentaliste, bibliothécaire enseignant, biblio-thèque scolaire, enseignement, éducation, analyse de l’activité, curriculum.

COMPARISON BETWEEN THE JAPANESE AND FRENCH
SCHOOL LIBRARIANS PROFESSIONS
Towards the characterisation of the outlines of the contemporary teaching function

Abstract : Japan and France have equipped their educative systems with school libraries and associated professions. This comparative study of the tasks of the Japanese « shisho-kyoyu » the French « professeur documentaliste » yet reveals that their teaching function falls under rather dissonant paradigms. In Japan, this teacher of a discipline holding an additional certification mostly develops his activity in the service of the collective, through indirect action forms. His work is linked to the one of the « gakko-shisho », who does not belong to the teaching body. His specific tasks mainly consist in coordinating and training the other teachers. In France, this teacher without a discipline, who benefitted from a dedicated training course simi-lar to the one of the other teachers, is rather combining indirect action forms with direct action forms towards pupils. In charge of the « CDI », he can create the conditions to optimise the benefits of the « interval », this break between classes characterising the schedules of high school pupils. Like a project manager, he interacts with the whole educative community to facilitate the opening of the institution and the acquisition by all pupils of a culture of information and media.
Keywords : Franc, Japan, « professeur documentaliste », « bibliothécaire enseignant », school library, teaching, education, activity analysis, curriculum.

Spiral-E - Revue de Recherches en Éducation – 2016 Supplément électronique au N° 57 (3-30)

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0