BULF Caroline, MATHÉ Anne-Cécile et MITHALAL Joris « Apprendre en géométrie, entre adaptation et acculturation. Langage et activité géométrique » (Spirale 54)

Résumé : De façon partagée en didactique des mathématiques, nous considérons que l’apprentissage de la géométrie, à l’école primaire et au début du collège, résulte de la confrontation à des problèmes dont la résolution donne du sens aux connaissances géomé-triques. Mais apprendre en géométrie repose également sur une construction collective et sociale permettant l’entrée dans une manière spécifique d’agir, de parler, de penser, cultu-rellement déterminée. Comment comprendre la manière dont ces deux processus s’entremêlent et interagissent pour permettre la construction de connaissances géométriques ? Explorer cette question conduit à la nécessité d’une prise en compte originale de la dimension langagière de l’activité géométrique des élèves en situation de résolution de problème. En mettant à l’épreuve un outil méthodologique pour la description de l’activité géométrique d’élèves et de son évolution, appelé mode de fréquentation, nous proposons dans cette article des pistes de recherche permettant d’interroger les interactions entre phénomènes d’adaptation et construction sociale de connaissances géométriques.
Mots-clés : Didactique des mathématiques, langage, géométrie, apprentissage, modes de fréquentation.

Abstract : In didactics, we usually consider that learning geometry is linked to problem solving, as this makes the knowledge useful. Nevertheless, learning geometry also involves discovering ways of acting, of talking, of interpreting the problems, based on a social construction that is specific to geometry. Then, the question is to understand how these two dimensions of the geometrical activity are intertwined, and how they interact in the knowledge construction process. The role of language during the learning process seems to be crucial for this, so we try in this article to use a methodological tool, so called frequentation modes, to describe a pupil’s activity and its evolution. This aims at combining language analysis to the more usual ones about problem solving, and at studying the interactions between the many faces of the pupils’geometrical activity. At the end, it helps better understanding the mechanism of its evolution, due both to adaptation mechanism and social construct of knowledge.
Keywords : Didactics of mathematics, language, geometry, learning, frequentation modes.

Spirale – Revue de Recherches en Éducation – 2014 N° 54 (29-48)

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0