CASTAGNET Véronique "L’évaluation des enseignants des petites écoles sous l’Ancien Régime" - Spirale 49 (2012)

Lire l’article

Résumé : Appelée « visite » ou « examen », l’évaluation d’Ancien Régime est rendue nécessaire par l’absence de formation théorique des régents dont l’enseignement catéchétique est des plus importants dans le contexte d’affrontement religieux que connaît le royaume de France du XVIe au XVIIIe siècle. Avec l’évolution de la société, d’autres compétences sont appréciées par les communautés d’habitants qui présentent leur candidat à l’évêque pour recevoir son approbation : la lecture et les mathématiques. Conscients de ces nouveaux besoins, les évêques d’Oloron transigent sur cette question pour ne pas renoncer à la mission première des régents, sous le contrôle des curés : la diffusion de l’orthodoxie. L’autorité épiscopale sort renforcée des quelques résistances rencontrées.
Mots-clés : Petites écoles, Ancien Régime, évaluation, visite, examen, régent, recatholicisation.

Abstract : Called « visit » or « examination », the evaluation during Ancien Régime is made necessary by the absence of theoretical formation of the teacher (« regents ») whose religious teaching is of the most important in the context of religious confrontation. Because of the society’s evolution, the other skills are estimated by inhabitants’ communities which present their candidate for the bishop to receive his approval : reading and mathematics. Aware of these new needs, the bishops of Oloron (In the Southwest of the french kingdom) compromise on this question not to give up the first mission of the regents, under the control of the priests : the spread of the catholic orthodoxy. The episcopal authority goes out strengthened by some met resistances.

Spirale – Revue de Recherches en Éducation – 2012 N° 49 (25-36)

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0